Météo France prend un temps d'avance

©2007 20 minutes

— 

Des prévisions météo plus précises et justes. Pour y parvenir, Météo France vient de se doter d'un nouveau supercalculateur, inauguré hier au Centre national de prévision à Toulouse. Combiné à Arome, un logiciel de modélisation en cours d'expérimentation, il va permettre d'être cinq fois plus rapide dans les simulations à l'horizon 2008. Les prévisions seront plus affinées et auront désormais une résolution de 2,5 km, contre 10 km actuellement. « Aujourd'hui, on arrive à définir les zones géographiques dans lesquelles vont se développer un système orageux, explique Joël Collado, la voix météo de Radio France. En revanche, on est pratiquement incapable de dire qui d'Auch ou de Toulouse sera touché par les orages les plus violents. » Les nouvelles prévisions auront un impact sur la sécurité des habitants. « On espère gagner du temps, notamment sur les crues. Aujourd'hui, on peut les anticiper de deux heures. Grâce à ce nouvel outil, on espère pouvoir le faire avec une avance de dix heures, ce qui permettrait de prévenir plus rapidement la population », se félicite Alain Ratier, directeur général adjoint de Météo France. Le système d'alerte et vigilance devrait donc bénéficier de ces nouvelles performances. « Pour les orages du Gard, le modèle actuel prévoyait des précipitations de 80 mm. En réalité, il y en a eu de plus de 350 mm, souligne Corinne Mithieux, déléguée départementale Météo France de la Haute-Garonne. Arome s'approchera plus de la réalité, mais il faudra être judicieux et ne pas tomber dans l'excès d'alertes. »

climat En 2009, le nouveau supercalculateur sera vingt et une fois plus rapide que l'actuel. Ses capacités vont aussi permettre de nouvelles recherches et simulations sur le réchauffement climatique.