25 ans de prison pour les assassins de Lord Shaftesbury

PROCES Jamila et Mohamed M'Barek, l'épouse et le beau-frère du riche aristocrate comparaissaient depuis mardi...

— 

Jamila et Mohamed M'Barek, l'épouse et le beau-frère de Lord Anthony Shaftesbury, riche aristocrate anglais assassiné à Cannes en novembre 2004, ont été condamnés à 25 ans de prison chacun vendredi par la Cour d'assises des Alpes-Maritimes.

La Cour, au terme de deux heures de délibéré, a suivi les réquisitions de l'avocat général. Mohamed M'Barek, 43 ans, comparaissait depuis mardi pour assassinat et sa soeur Jamila, 45 ans, pour complicité d'assassinat. L'avocat général avait  rappelé que le comte, âgé de 66 ans, voulait divorcer et se remarier, ce qui aurait automatiquement entraîné l'annulation des clauses de son testament en faveur de Jamila, laquelle redoutait "une catastrophe financière".

Dans son réquisitoire l'avocat général Jean-Louis Moreau avait dénoncé «un crime crapuleux», reconnaissant toutefois des circonstances atténuantes aux deux accusés, en raison de leur enfance assombrie par un père violent et alcoolique.

Mohamed M'Barek, qui vivait en Allemagne, a en outre été condamné à une interdiction définitive du territoire français, une fois sa peine purgée. Les condamnations n'ont pas été assorties d'une peine de sûreté.

Les deux accusés, impassibles à la lecture du verdict, avaient tenté de faire accroire, tout au long du procès, que Lord Shaftesbury était mort accidentellement lors d'une bagarre qui avait mal tourné.

Dans la matinée, le fils de Lord Shaftesbury, Nicholas Ashley Cooper, appelé à la barre, s'est adressé à Mohamed M'Barek: «Je n'accepte pas vos excuses, je ne vous pardonne pas, je ne vous pardonnerai pas aussi longtemps que vous ne reconnaîtrez pas le meurtre de mon père». Au premier jour de l'audience, Mohamed M'Barek avait présenté ses excuses aux membres de la famille de la victime, affirmant qu'il les «aimait».

S'adressant ensuite à Jamila, Nicholas Ashley Cooper l'a accusée de n'avoir jamais aimé son père: «je crois que vous ne l'avez jamais aimé. Je crois que vous êtes manipulatrice, calculatrice, diabolique. Vous avez provoqué la mort d'un homme innocent. J'espère que le jury vous donnera la peine appropriée pour ce crime», a dit le jeune homme.