Les universités sont à l'étude

©2007 20 minutes

— 

Sur des oeufs. La ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a confié hier que la réforme des universités serait lancée « le plus rapidement possible », mais pas question de dire si ce sera dès l'été, possibilité rejetée par les syndicats enseignants et étudiants. La benjamine du gouvernement a notamment promis de « revaloriser » les carrières des profs et la « vie étudiante ». En revanche, la hausse des frais d'inscription, casus belli pour les syndicats, ne sera pas « une action centrale ».

Elle n'a rien dit de l'autonomie des universités promise pendant la campagne par le candidat UMP. Ni d'une refonte du système des filières, alors que Nicolas Sarkozy avait affirmé, le 15 avril dans 20 Minutes, que « l'Etat n'est pas obligé de financer les filières qui conduisent au chômage ». Amateurs de grec ancien...