Vague bleue en vue aux législatives

©2007 20 minutes

— 

Si l'on en croit les derniers sondages, les Français devraient donner une large majorité à l'UMP aux législatives des 10 et 17 juin, dont la campagne officielle a démarré hier. Ainsi, selon l'institut TNS Sofres, l'actuelle majorité obtiendrait de 365 (soit le nombre de sortants) à 415 sièges, le PS et ses alliés de 137 à 153 sièges et le MoDem de 2 à 10 sièges. Socialistes et nouveaux centristes ont tout intérêt à faire mentir ces sondages.

· L'UMP veut enfoncer le clou « L'objectif, c'est une majorité pour mettre en oeuvre la politique de Nicolas Sarkozy. » Hier, Luc Chatel, porte-parole de l'UMP, a cherché à mobiliser ses troupes, en rappelant que « rien n'est joué d'avance ». Le gouvernement va évidemment attendre avant de se lancer dans les réformes les plus impopulaires.

· Le PS veut limiter la casse Après la défaite de Ségolène Royal, il s'agit pour le PS « d'éviter la démobilisation de l'électorat qui donnerait une majorité écrasante au gouvernement », comme l'a souligné hier Stéphane Le Foll, bras droit de François Hollande. Même si beaucoup de socialistes assurent que la victoire est mathématiquement possible, personne n'y croit.

· Le MoDem veut exister Les résultats des législatives seront déterminants pour la survie du nouveau Mouvement démocrate de François Bayrou. Ce dernier doit atteindre les 20 députés pour pouvoir former un groupe parlementaire et faire entendre sa voix.

· Le PCF ne veut pas mourir La problématique est un peu la même pour les communistes qui, après le mauvais score de Buffet à la présidentielle, doivent conserver un groupe à l'Assemblée.

candidats Plus de 7 550 candidats seront en lice au premier tour des législatives, selon des chiffres encore non définitifs. Le pourcentage des candidates est à la hausse puisqu'il dépasserait les 42 %, contre 38 % en 2002.