Le rituel bien huilé de la passation de pouvoir

©2007 20 minutes

— 

La passation de pouvoir entre Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy a déjà eu lieu. Au musée Grévin, le nouvel élu a remplacé depuis hier l'ancien dans le concert des chefs d'état. Mais la cérémonie réelle qui obéit à un strict protocole républicain se tient ce matin à l'Elysée. Selon le rituel, le président élu arrive à 11 h. Il traverse la cour d'honneur. Le commandant militaire de l'Elysée l'invite à passer en revue une unité de la Garde républicaine. Puis il est accueilli par Jacques Chirac sur le perron. Les deux hommes se retirent dans le bureau présidentiel pour un tête-à-tête qui doit durer une demi-heure. C'est à ce moment-là que Jacques Chirac confie à Nicolas Sarkozy le code de l'arme nucléaire.

Pendant ce temps, l'ancien et le nouveau secrétaire général se transmettent les dossiers en cours. Nicolas Sarkozy raccompagne ensuite Jacques Chirac, qui quittera le palais à bord d'une Citroën C6. Le nouveau président regagne ensuite le palais. Le général Jean-Pierre Kelche, grand chancelier de la Légion d'honneur, lui remet les insignes de grand-croix de la Légion d'honneur. Le chef d'Etat se rend alors dans le salon des ambassadeurs, pour la cérémonie d'investiture. Le président du Conseil constitutionnel, Jean-Louis Debré, proclame les résultats de l'élection présidentielle devant les corps constitués et les invités. Puis le général Kelche présente au 23e président français le collier de grand maître de la Légion d'honneur. Nicolas Sarkozy devrait prononcer sa première allocution. Sur la terrasse du parc, il passera les troupes en revue, après avoir écouté La Marseillaise. Une salve de 21 coups de canon sera tirée des Invalides. Plus tard, le nouveau président remontera les Champs-Elysées pour déposer une gerbe sous l'Arc de triomphe, avant d'aller rendre un hommage inédit à des jeunes résistants morts fusillés en 1944.