Cet homme vaut deux millions d'euros

ARGENT Le patrimoine de Nicolas Sarkozy vient d'être publié au Journal officiel...

— 

Le président élu Nicolas Sarkozy rencontre ce jeudi les parlementaires UMP à 08H30 à l'Assemblée nationale.
Le président élu Nicolas Sarkozy rencontre ce jeudi les parlementaires UMP à 08H30 à l'Assemblée nationale. — Dominique Faget AFP

Nicolas Sarkozy a un patrimoine constitué principalement de contrats d'assurance-vie qui totalisent plus de 2 millions d'euros, selon sa déclaration déposée au Conseil constitutionnel et publiée vendredi au Journal officiel.

Les contrats d'assurance-vie de Nicolas Sarkozy, essentiellement à la Société générale, représentent un total de 2,04 millions d'euros, selon la déclaration, qui été remise sous pli scellé. La déclaration mentionne également un compte courant à la Société générale de 10.082,53 euros, des plans épargne logement à son nom et à ceux de sa femme Cécilia et de ses trois fils pour un total d'environ 75.000 euros, et deux Codevi à son nom et à celui de Cécilia, pour un total d'environ 10.600 euros.

Une mini et un prêt pour la décoration de l'appartement

Elle mentionne également 34% dans la société d'avocats SELAS Arnaud Claude Nicolas Sarkozy, et au passif, une «caution pour 34% à titre personnel d'un prêt de 7 millions de francs contracté par la SELAS pour le rachat de la clientèle». Au passif également, figurent deux emprunts «pour un montant total» de 50.000 euros pour «travaux de décoration de mon appartement», arrivant à échéance respectivement en septembre 2007 et septembre 2009. La déclaration cite également une Austin mini, année 2006, d'environ 15.000 euros.

La déclaration remise par Nicolas Sarkozy, marié sous le régime de la communauté, ne comprend aucun patrimoine immobilier, ni valeur mobilières, ni «meubles meublants», ni «collections, objets d'art, bijoux, pierres précieuses, or».

En janvier, le candidat UMP avait promis, à l'image de nombreux hommes politiques, de révéler son patrimoine. Un voeu resté pieux : seul le montant de l'ISF qu'il paie avait été rendu public.