Nicolas Sarkozy se prépare à devenir un grand homme

A.S avec AFP

— 

Nicolas Sarkozy a poursuivi vendredi la préparation de la transition, qui sera effective le 16 mai, dans ses bureaux parisiens, en attendant son rendez-vous dans la soirée avec le Premier ministre britannique sortant Tony Blair.
Nicolas Sarkozy a poursuivi vendredi la préparation de la transition, qui sera effective le 16 mai, dans ses bureaux parisiens, en attendant son rendez-vous dans la soirée avec le Premier ministre britannique sortant Tony Blair. — Eric Feferberg AFP

Nicolas Sarkozy prépare son arrivée à l’Elysée et enfile d’ores et déjà son costume de grand de ce monde. Pour la deuxième journée consécutive depuis son retour de vacances il a rejoint vendredi matin ses locaux provisoires, 35 rue Saint-Dominique, où la veille, de nombreuses personnalités UMP et UDF avaient afflué. Arrivé à 8h30 à bord de sa voiture aux vitres fumées, il est ressorti pour aller petit-déjeuner dans une brasserie voisine, où les journalistes l'ont vu manger une omelette en compagnie de François Fillon, favori pour Matignon, et Claude Guéant, ancien directeur de campagne et très probable futur secrétaire général de l'Elysée. Rachida Dati, l'une des porte-parole de la campagne, est arrivée dans la matinée dans les bureaux, où a été notamment reçu Alain Minc, président du conseil de surveillance du «Monde» et conseiller de Vincent Bolloré.

Les personnalités qui souhaitent passer inaperçues pouvaient cependant être reçues en toute discrétion, en pénétrant par la rue Las Cases dont les abords sont interdits à la presse.

…et visite de Tony Blair dès vendredi

En fin de journée vendredi, Nicolas Sarkozy a rendez-vous avec Tony Blair. Les deux hommes partageront ensuite un «dîner privé». Le Premier ministre britannique, dont les moindres faits et gestes sont commentés à quelques semaines de son départ, sera le premier dirigeant étranger à rencontrer le nouveau Président français. Il aura auparavant été reçu par Jacques Chirac, lui aussi sur le départ, à l'Elysée.

Visite à Berlin dès le 16 mai…

Le nouveau président français a annoncé qu’il se rendra à Berlin le 16 mai, jour même de la passation de pouvoirs à l'Elysée, pour rencontrer la chancelière Angela Merkel. «C'est un signe très marquant et exceptionnel de l'amitié franco-allemande qu'il soit prêt à commencer sa première visite en Allemagne le jour même de la passation de pouvoirs», s’est félicitée la chancellerie allemande. Ceci montre «son intention de renforcer et développer les étroites relations et l'amitié franco-allemandes», a-t-il ajouté.

Les deux chefs de l’exécutif dîneront ensemble à Berlin, mais il n'y aura pas de rencontre avec les journalistes, l'élu français préférant faire sa première grande conférence de presse en France.