Première journée dans la peau du Président

©2007 20 minutes

— 

Nicolas Sarkozy a été officiellement proclamé président de la République hier par le Conseil constitutionnel. C'est également hier qu'il a commencé de revêtir les habits de sa nouvelle fonction, alors que la polémique continue sur ses luxueuses vacances et un éventuel conflit d'intérêt avec son hôte, l'industriel Vincent Bolloré (lire ci-dessous).

Puisqu'il s'agit avant tout de former un gouvernement et de préparer le train de réformes à venir, la journée du futur président a commencé à l'Assemblée nationale où il a rencontré les parlementaires UMP. Nicolas Sarkozy a affirmé sa volonté de former rapidement, c'est-à-dire dès le 17 mai, un gouvernement d'ouverture qui comprendrait des personnalités du centre et de gauche, car « la fidélité, c'est pour les sentiments, l'efficacité pour le gouvernement ». Les tractations et autres consultations ont démarré dans la foulée. Nicolas Sarkozy a ainsi reçu, dans ses bureaux provisoires, de nombreuses personnalités de l'UMP et de l'UDF en vue de constituer le gouvernement. Une des visites les plus remarquées a été celle d'Hervé Morin. L'ancien lieutenant de François Bayrou a rencontré le futur président où moment même où son ancien patron lançait son nouveau Mouvement démocrate. Tout un symbole. Côté UMP, rien que du classique et des favoris pour des postes clés : François Fillon, Claude Guéant, Brice Hortefeux, Michèle Alliot-Marie ou encore Laurent Wauquiez. Les discussions se sont poursuivies une bonne partie de la journée

Autre symbole, et signe d'une passation de pouvoir avant l'heure, Jacques Chirac s'est affiché avec son successeur dans les jardins du Luxembourg pour la cérémonie de commémoration de l'abolition de l'esclavage. Le président sortant a même invité Nicolas Sarkozy à une rencontre avec Saad Hariri, chef de l'opposition antisyrienne au Liban (lire en page monde). C'est la première fois que Nicolas Sarkozy franchissait les grilles de l'Elysée depuis son élection.