Les 10 et 17 juin se préparent à l'UMP

©2007 20 minutes

— 

Deux autres dates sont marquées au rouge dans l'agenda de Nicolas Sarkozy, celles des deux tours des élections législatives, les 10 et 17 juin. Confiant, le chef de l'Etat et de l'UMP espère que sa confortable élection aura pour suite logique une vague bleue à l'Assemblée. C'est à ce prix qu'il pourra mettre en oeuvre son programme de « rupture », sans réticence des parlementaires.

Dès hier matin, ses principaux lieutenants se sont réunis au QG de campagne autour de Claude Guéant, directeur de campagne de Sarkozy, pour évoquer les législatives et voir comment l'UMP « peut surfer sur la dynamique de la victoire et rassembler au-delà de ses rangs », selon Luc Chatel, porte-parole du parti.

Pour recevoir le label « majorité présidentielle », a précisé Luc Chatel, « il faudra que les candidats s'engagent à respecter la charte des valeurs » de l'UMP et du président élu. Cet avertissement concerne notamment les 29 députés sortants UDF, qui ont souvent besoin d'accords locaux avec l'UMP pour être réélus et dont une majorité avait annoncé voter Sar­kozy au second tour.