Le nouveau président a déjà pris date

©2007 20 minutes

— 

A plein régime. Le nouveau président, Nicolas Sarkozy, entend travailler de la « première minute de sa première journée jusqu'à la dernière minute de sa dernière journée » de son mandat. D'ici là, voici l'agenda de ses premiers mois à l'Elysée.

Le 16 mai au plus tard,

la passation de pouvoir

La présidence Chirac s'achève le 16 mai à minuit. Nicolas Sarkozy souhaite profiter de ce laps de temps pour « habiter la fonction ». La passation de pouvoir devrait se dérouler à l'Elysée le jour même. Auparavant, les « deux présidents » se réuniront en face-à-face. Jacques Chirac transmettra notamment le code nucléaire à Nicolas Sarkozy. Le Président devrait nommer son Premier ministre dans la foulée, ce dernier présentant son gouvernement au plus tard le lendemain.

Du 17 au 22 mai

à Bruxelles et à Berlin

Dès la première semaine, Nicolas Sarkozy se rendra à Bruxelles, puis à Berlin. Il veut relancer la construction européenne en proposant un traité simplifié et compte régler ce dossier avant la présidence française de l'Union européenne, au second semestre 2008.

Le 23 mai, premier Conseil des ministres

Le nouveau gouvernement se réunira le mercredi 23 mai pour le premier Conseil des ministres. Nicolas Sarkozy et son « équipe resserrée » poseront pour la traditionnelle photo de famille sur le perron de Matignon. Chaque ministre se verra assigner des objectifs précis et devra en rendre compte tous les ans.

Du 6 au 8 juin, sommet

du G 8 en Allemagne

Premier sommet de chefs d'Etat et de gouvernement du G 8 pour Nicolas Sarkozy. Les décideurs se réuniront deux jours à Heiligendamm, en Allemagne. Mon­dia­lisation, environnement et développement de l'Afrique devraient être au programme des conversations.

En juillet,

session du Parlement

Une session extraordinaire du Parlement sera organisée en juillet pour faire adopter les mesures les plus symboliques du président Sarkozy. Loi sur l'immigration, peines planchers pour les multirécidivistes, majorité pénale à 16 ans, création d'hôpitaux-prisons et réformes fiscales seront votées.

Fin juillet, plan Marshall pour les banlieues

Le candidat Sarkozy avait promis le lancement en été d'« un grand plan Marshall de la formation pour tous les jeunes des quartiers ». S'appuyant sur les idées de Jean-Louis Borloo, Nicolas Sarkozy avait affirmé en meeting à Bercy vouloir consacrer « beaucoup d'argent aux banlieues, dans l'éducation, la formation, la rénovation urbaine, les services publics, les transports, l'activité économique ».

En septembre, Grenelle

de l'environnement

Les frontières du ministère du Développement durable fixées en mai, Nicolas Sarkozy organisera en septembre « un Grenelle de l'environnement ». A l'ordre du jour : un grand débat sur les OGM, l'instauration d'une taxe carbone et la création d'une fiscalité écologique.

En septembre, quatre grandes conférences

C'est le premier point qu'il souhaite fixer dès sa prise de fonction, en mai. Les dates précises - en septembre - des quatre grandes conférences avec les partenaires sociaux. Elles porteront sur l'égalité salariale entre hommes et femmes, la flexi-sécurité et la création du contrat unique, l'amélioration des conditions travail et la lutte contre le stress et la dernière, très attendue, sur la démocratie sociale et la réforme de la représentation syndicale.

rendez-vous 21-22 juin Le sommet européen se tiendra les 21 et 22 juin à Bruxelles, un rendez-vous très attendu, après le « non » au référendum européen de 2005. 1er juillet C'est la date de la revalorisation annuelle du smic. Mais Nicolas Sarkozy, qui souhaite augmenter tous les salaires et pas seulement le smic, ne devrait pas donner de coup de pouce supplémentaire. 14 juillet Première fête nationale pour le Président. Pendant la campagne, Nicolas Sarkozy avait dit qu'il souhaitait, s'il était élu, que les 26 pays de l'UE participent au traditionnel défilé.