Qui dit quoi dans la presse française?

AA

— 

Sur toutes les une de la presse française, on clame la victoire de Nicolas Sarkozy. «France Soir» félicite le candidat UMP d'un «Bravo Sarko». Plus sobre, «Le Parisien» titre «C'est lui» sur une photo de Cécila Sarkozy prenant le visage de son mari dans ses mains.

Les hebdomadaires «Le Point» et «L'Express» présentent une couverture identique: la photo de Nicolas Sarkozy sous le titre «Le président». Dans la même lignée, un spécial élection du «Journal du dimanche» annonce «53% Président».

Selon «Les Dernières Nouvelles d’Alsace», l’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République est «plus qu'une victoire nette, large et incontestable. Plus que l'apothéose d'une ambition. C'est le triomphe d'une France de droite, nettement majoritaire».

Changement toute

Ce matin, de nombreux journaux soulignent la volonté de «changement» votée par les Français. «L'élection de Nicolas Sarkozy s'est faite sur le désir de tourner la page, la volonté de renouvellement, écrit «Le Figaro». Elle crée une nouvelle donne. Cette victoire du 6 mai est celle du mouvement».

«La Croix» note aussi la mutation amorcée: «en répartissant leurs voix sur deux personnalités d'un profil nouveau (même si le nouveau président de la République a exercé de hautes responsabilités dans des gouvernements précédents), (les électeurs) ont signifié qu'ils voulaient tourner une page politique».

Les Français ont voté en masse et, selon «La Tribune», leur choix s’est fait «en toute connaissance de cause»: «rien n'a échappé aux électeurs, ni les programmes, ni les intentions, ni la personnalité des candidats».

Quant aux journaux traditionnellement à gauche, ils ont la gueule de bois. «L’Humanité» pleure la victoire d’une «droite dure, ultralibérale, revancharde, qui n'a pas hésité à revendiquer les thèmes de l'extrême droite, entre à l'Élysée». «Libération» écrit «Le temps des cerises reviendra. Dans l'immédiat, c'est le temps des noyaux. Courage». Même l’hebdomadaire «Le Nouvel Obs» a pour titre «Le choc».

Le temps de l'action

Maintenant les résultats proclamés et les lauriers récoltés, vient déjà la suite. «Ouest France» attend l’action après une campagne de paroles: «Nicolas Sarkozy devra réaliser son programme. Il est condamné à réussir». La suite, ce sont aussi les élections législatives, le 10 et 17 juin prochains. «Dans quelques semaines, (le peuple) élira les députés, rappelle «La Dépêche du midi». Et rien ne dit qu'il se choisisse alors une chambre "bleu horizon " qui ne pourrait qu'étouffer la ferveur démocratique révélée par l'élection présidentielle».