Avoriaz: une skieuse blessée par un avion sur une piste

© 2015 AFP

— 

Un avion de tourisme a du faire un atterrissage d'urgence le 12 mars 2015 sur une piste d'Avoriaz, blessant une skieuse
Un avion de tourisme a du faire un atterrissage d'urgence le 12 mars 2015 sur une piste d'Avoriaz, blessant une skieuse — Stéphane Lerendu avec l'autorisation de Stéphane Lerendu

Une skieuse polonaise a été grièvement blessée à la main par l'hélice d'un avion qui est passé sous un téléphérique avant de finir sa course sur une piste jeudi matin à Avoriaz (Haute-Savoie), selon des sources concordantes.

L'accident s'est produit vers 09H40 quand un appareil de type Jodel, avec deux personnes à bord, a loupé son décollage depuis l'altisurface enneigée d'Avoriaz, située tout près du domaine skiable.

Ne parvenant pas à arrêter son appareil, équipé de skis, le pilote a glissé sur les pistes, a évité un groupe d'enfants et des sapins, est passé sous un télésiège, avant de terminer sa course sur la piste bleue de Proclou.

La victime, âgée de 55 ans, a été touchée par l'hélice du monomoteur à l'avant-bras et à la main. «L'avion a surgi dans son dos et ne faisait quasiment plus aucun bruit. Elle n'a pas dû l'entendre», a expliqué à l'AFP le procureur de Thonon, Patrick Steinmetz.

«On a frôlé la catastrophe», ont indiqué les pompiers.

Souffrant d'une «quasi-amputation traumatique» de la main, la quinquagénaire a été immédiatement prise en charge par les services de piste et un médecin de la station avant d'être évacuée en hélicoptère vers le centre hospitalier d'Annemasse (Haute-Savoie).

Les gendarmes et le parquet étaient sans nouvelles de l'état de santé de la victime jeudi en début de soirée.

Le pilote de l'avion est «un professionnel qui a l'habitude de ce genre de conditions», a indiqué le procureur. Accompagné d'une passagère, il avait effectué une escale à Avoriaz et s'apprêtait à repartir quand l'accident a eu lieu.

Le parquet a ouvert une enquête pour blessures involontaires, qui a été confiée à la compagnie de gendarmerie de Thonon et à la brigade de gendarmerie du transport aérien (BGTA) de Chambéry.

L'avion, qui a été entouré de filets de sécurité, devait être déplacé dans la soirée de jeudi. La piste devrait quant à elle être fermée jusqu'à la fin du mois de mai.