Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy sur les principaux thèmes

©2006 20 minutes

— 

Sur la délinquance

Ségolène Royal : « J'observe que le bilan qui inquiète les Français, vous ne le contestez pas. Vous aviez dit en 2002 "tolérance zéro", j'ai là vos déclarations. Il y a quelques jours une femme policière a été violée. Si je suis élue les agents publics seront protégés et en particulier les femmes. Elles seront raccompagnées à leur domicile lorsqu'elles sortent tardivement des commissariats de police. »

Nicolas Sarkozy : « Je ne veux pas polémiquer avec Mme Royal, mais elle trouve qu'il n'y a pas assez de policiers. C'est dommage que le groupe socialiste n'ait pas voté les créations d'emplois de policiers sur les dernières années. La solution n'est pas de mettre un garde du corps derrière chaque femme fonctionnaire. »

Sur les 35 heures

Ségolène Royal : « Si vous exonérez les heures supplémentaires, l'employeur aura intérêt à donner des heures supplémentaires à un salarié plutôt que de recruter. Les salariés ne veulent pas forcément travailler plus. Pourquoi n'avez-vous pas supprimé les 35 heures ? Vous savez que c'est un grand progrès social. Si les partenaires sociaux ne se mettent pas d'accord il n'y aura pas de généralisation des 35 heures. »

Nicolas Sarkozy : « Les 35 heures ont été une catastrophe généralisée pour l'économie française. Il n'y a pas un seul pays en Europe, même socialiste, qui a retenu le partage du temps de travail. Je propose une autre stratégie. Le travail des uns crée le travail des autres. »

Sur les retraites

Ségolène Royal : « Pour financer les retraites je créerai une taxe sur les produits boursiers. Je remettrai à plat les lois Fillon parce qu'elles ont créé des injustices, je prendrai en compte la pénibilité du travail. Nous réformerons les régimes spéciaux y compris le vôtre. Vous avez été parlementaire.»

Nicolas Sarkozy : «Vous voulez revenir sur les lois Fillon. C'est irresponsable. Le financement des retraites est équilibré jusqu'en 2020.»

Sur le nucléaire

Ségolène Royal : « Vous venez de dire une série d'erreurs, il faudra que vous révisiez. Si je suis élue je maintiendrai le nucléaire mais j'augmenterai la part des énergies renouvelables. »

Nicolas Sarkozy : « Si les Français produisent moins de CO2 que les autres, c'est grâce au nucléaire qui est une énergie propre. Bien sûr qu'il faut développer les énergies renouvelables. Si vous revenez sur le réacteur EPR, vous prenez le risque de faire fonctionner de vieilles centrales plus longtemps. »

Sur le logement

Nicolas Sarkozy : « Mon ambition, ce serait de faire de la France un pays de propriétaires. Un Français sur deux est propriétaire de son logement, 80 % d'Espagnols sont propriétaires de leur logement, 76 % des Anglais sont propriétaires de leur logement. Douze millions de familles françaises aimeraient être propriétaires. »

Sur l'école

Nicolas Sarkozy : « Je veux que les enseignants soient évalués sur leur capacité à apprendre à lire à un enfant. »

Ségolène Royal : « La France peut se payer le soutien individuel pour les élèves. »