Cadavre repêché dans un lac landais: ouverture d'une enquête criminelle

© 2015 AFP

— 

Une trentaine de Géorgiens, Arméniens, Azerbaïdjanais, membres d'un vaste réseau de vols et cambriolages lié à la mafia géorgienne qui sévissait dans le grand Sud-Ouest, a été condamnée à des peines de prison, avec sursis et ferme.
Une trentaine de Géorgiens, Arméniens, Azerbaïdjanais, membres d'un vaste réseau de vols et cambriolages lié à la mafia géorgienne qui sévissait dans le grand Sud-Ouest, a été condamnée à des peines de prison, avec sursis et ferme. — Philippe Huguen AFP

Le parquet de Mont-de-Marsan a ordonné l'ouverture d'une enquête «criminelle» après la découverte d'un corps non identifié, mercredi, dans un lac proche de Soustons (Landes), a indiqué jeudi à l'AFP une source proche de l'enquête, confirmant une information du journal Sud Ouest.

Le cadavre est en cours d'identification et «on s'oriente sur une enquête de nature criminelle», a-t-on précisé de même source.

Interrogé par l'AFP, le Parquet de Mont-de-Marsan s'est refusé à tout commentaire pour l'instant.

Les recherches dans le lac faisaient suite à la disparition d'un Landais de 31 ans domicilié à Seignosse (Landes), Stéphane Pasturel. «Le corps retrouvé pourrait effectivement être celui de M. Pasturel», selon cette source proche de l'enquête.

L'homme n'avait plus donné de nouvelles à sa famille après son départ du domicile, le 28 janvier dernier.

Après la découverte de la voiture de M. Pasturel abandonnée à Bayonne, la gendarmerie des Landes avait diffusé un avis de recherche sur son profil Facebook le 3 février, dans le cadre d'une enquête pour disparition inquiétante.

C'est l'audition de deux personnes, actuellement en garde à vue sur le secteur de Dax dans le cadre de l'enquête diligentée par le pôle de l'instruction de Mont-de-Marsan et conduite par les gendarmes de la section de recherches de Pau, qui avait conduit des plongeurs à sonder le lac.