Meurtre d'Océane: Nicolas Blondiau se pourvoit en cassation

© 2015 AFP

— 

Erika Luna et Jimmy Laforge, les parents d'Océane, accompagnés de leur avocate Beatrice Lobier Tupin à l'ouverture du procès en appel du meurtrier présumé de leur fille, à Avignon le 29 janvier 2015
Erika Luna et Jimmy Laforge, les parents d'Océane, accompagnés de leur avocate Beatrice Lobier Tupin à l'ouverture du procès en appel du meurtrier présumé de leur fille, à Avignon le 29 janvier 2015 — Boris Horvat AFP

Nicolas Blondiau, condamné vendredi en appel à la perpétuité incompressible pour le viol et le meurtre d’Océane, 8 ans, dans le Gard en 2011, va former un pourvoi devant la Cour de cassation, a-t-on appris mardi auprès de son avocat.

«Quand on prend une perpétuité réelle, on fait un pourvoi, on n’a rien à perdre, il faut essayer», a indiqué à l’AFP Jean-Pierre Cabanes. Son client, qui «était sous le choc» après le verdict, a pris la décision mardi après-midi lors d’un parloir avec son père de poursuivre la procédure judiciaire, a précisé Me Cabanes.

La cour d'assises d'appel du Vaucluse a confirmé le verdict prononcé en première instance en décembre 2013 à Nîmes, à l'encontre de Nicolas Blondiau, 28 ans, qui est devenu ainsi la troisième personne en France condamnée à cette peine, la plus lourde existante, après Michel Fourniret et Pierre Bodein.

Il avait enlevé Océane alors qu'elle allait chercher un jeu vidéo, le soir du 5 novembre 2011, chez un ami de la famille qui habitait à 160 m de son domicile, dans le quartier de Bellegarde.

Après l'avoir violée, étouffée et poignardée, il avait abandonné son corps au pied d'un olivier, à trois kilomètres du village.