Interrogations sur la nationalité du squelette de mammouth vendu lundi

— 

Des squelettes de mammouth, d'ours des cavernes et de rhinocéros laineux seront quelques-unes des curiosités naturelles mises en vente le 16 avril chez Christie's à Paris, qui inaugure pour l'occasion un système de vente en ligne, a annoncé mardi la maison d'enchères.
Des squelettes de mammouth, d'ours des cavernes et de rhinocéros laineux seront quelques-unes des curiosités naturelles mises en vente le 16 avril chez Christie's à Paris, qui inaugure pour l'occasion un système de vente en ligne, a annoncé mardi la maison d'enchères. — Jack Guez AFP

Le squelette de mammouth de Sibérie, vendu 260.000 euros, lundi par la maison Chritie’s, serait entré illégalement en France. C’est du moins ce qu’affirment les autorités russes.

Ces dernières s'interrogent sur d'autres pièces vendues aux enchères lundi à Paris, a déclaré mardi un responsable du service russe chargé de l'héritage culturel, cité par Interfax.

«Nous avons des doutes concernant une série de pièces, qui peuvent être d'origine russe», a dit Boris Boïarskov, responsable du Bureau fédéral russe chargé du contrôle de la législation, notamment dans le secteur de l'héritage culturel, dans une interview à la chaîne d'information en continu Vesti 24.

Un squelette de mammouth de Sibérie a notamment été vendu 260.000 euros (prix d'adjudication, hors frais), au cours de ces enchères organisées par la maison Christie's. Le nom de l'acquéreur n'a pas été communiqué.

«Nous allons établir comment ce mammouth a pu se retrouver à l'étranger, étant donné qu'il n'est pas sorti de Russie de manière légale», a-t-il déclaré.