Grincements de dents au PS après l'appel à l'alliance avec l'UDF

PRESIDENTIELLE «L'ambiance au parti est tendue, très tendue.» La confidence est signée d'un responsable socialiste...

S. C.

— 

« L'ambiance au parti est tendue, très tendue. » La confidence est signée d'un responsable socialiste, au lendemain des appels de Michel Rocard, puis de Bernard Kouchner à une alliance entre le PS et l'UDF.Pour plusieurs socialistes, l'attaque est signée. « Rocard a agi en service commandé pour Dominique Strauss-Kahn », affirme ce soutien de la candidate Ségolène Royal. DSK est soupçonné de favoriser un rapprochement UDF-PS qui le placerait au centre de ce nouvel échiquier.Hier, Lionel Jospin a critiqué l'idée d'une alliance. « Elle crée de la confusion, elle sert Bayrou qui n'a en rien rompu avec la droite », a-t-il déclaré à Cavaillon (Vaucluse).