La candidate socialiste pour un plan choc contre les délinquants sexuels

PRESIDENTIELLE Ségolène Royal a annoncé hier un plan en cinq points contre les violences sexuelles faites aux femmes...

©2007 20 minutes

— 

Ségolène Royal a annoncé hier un plan en cinq points contre les violences sexuelles faites aux femmes et aux enfants, lors d'un déplacement à Nantes, où une jeune femme de 23 ans a été tuée la semaine dernière. Cette lutte sera décrétée « grande cause nationale ».« Un dispositif sera mis en place autour de cinq mesures concrètes, a expliqué la candidate. D'abord une action de prévention nationale avec des campagnes de prévention, ensuite la construction de prisons spécialisées, dans lesquelles les délinquants sexuels condamnés seront suivis. Troisièmement, il n'y aura plus une libération de délinquants sexuels si un comité d'experts ne garantit pas la non-violence et la non-dangerosité. » Quatrième point, « après la libération des délinquants sexuels, le bracelet électronique sera porté et il y aura un système de contrôle régulier ». Enfin, la candidate a insisté sur un « dispositif spécial pour les victimes, la gratuité des soins aux victimes et à leurs proches, aussi longtemps que nécessaire ».