Charlie Hebdo: Valls annonce «plusieurs interpellations» et «des gardes à vue»

© 2015 AFP

— 

Le préfet de police Bernard Boucault et le Premier ministre Manuel Valls devant Charlie Hebdo le 7 janvier 2015 à Paris
Le préfet de police Bernard Boucault et le Premier ministre Manuel Valls devant Charlie Hebdo le 7 janvier 2015 à Paris — Kenzo Tribouillard AFP

Manuel Valls a annoncé jeudi matin qu'il y avait eu «plusieurs interpellations» et «des gardes à vue» dans l'enquête sur l'attentat meurtrier contre Charlie Hebdo.

«Des hommes sont recherchés, deux sans doute», «il y a eu plusieurs interpellations cette nuit, il y a des gardes à vue», a déclaré le Premier ministre sur RTL.

Sept membres de l'entourage des auteurs présumés de l'attaque contre Charlie Hebdo étaient en garde à vue jeudi matin, a-t-on appris de source judiciaire.

Hommes et femmes, ces personnes ont été placées en garde à vue tard mercredi soir. La police est lancée dans la traque de deux frères, Chérif et Saïd Kouachi, 32 et 34 ans. Le beau-frère de l'un d'eux, Mourad Hamyd, 18 ans, également visé par un avis de recherche, s'est rendu mercredi soir au commissariat de Charleville-Mézières (Ardennes).

M. Valls s'est pour sa part refusé à préciser un chiffre alors qu'on lui demandait avec insistance s'il s'agissait de deux ou trois individus arrêtés.

«Je vois qu'il y a beaucoup d'informations sur les médias, sur internet, il ne faut pas que cela nuise au travail des enquêteurs», a relevé le chef de gouvernement et ex-ministre de l'Intérieur. «J'en appelle à la responsabilité. C'est aux enquêteurs, à la police, à la gendarmerie, la justice, de mener» l'enquête «pour appréhender ceux qui ont commis cet attentat abominable».