Charente-Maritime: une voiture tombe à l'eau à Charron, une fillette noyée, son père disparu

© 2014 AFP

— 

Les secours tente de localiser le corps d'un homme après avoir retrouvé celui de sa fille après que leur voiture fut tombée à l'eau au port de Charron (Charente-maritime), le 24 décembre 2014
Les secours tente de localiser le corps d'un homme après avoir retrouvé celui de sa fille après que leur voiture fut tombée à l'eau au port de Charron (Charente-maritime), le 24 décembre 2014 — Xavier Leoty AFP

Une fillette de 8 ans a péri noyée et son père était porté disparu mercredi en Charente-Maritime, après que leur voiture fut tombée à l'eau au cours de la nuit au port de Charron, a-t-on appris auprès des secours.

Le troisième occupant du véhicule, un garçon de 12 ans, a pu regagner la rive par ses propres moyens, avant d'être récupéré vers 9H30 mercredi, trempé et transi de froid, par des mytiliculteurs (éleveurs de moules), a-t-on précisé auprès des gendarmes.

A la suite de cette alerte, d'importants moyens ont été déployés, des pompiers et gendarmes, une quarantaine d'hommes dont des plongeurs, équipes cynophiles, assistés de deux hélicoptères, a-t-on ajouté de même source, confirmant une information de Sudouest.fr.

Peu avant 13H00, l'un des hélicoptères a repéré le corps d'une fillette, très vraisemblablement celui de l'enfant disparu, à environ 1 km en amont dans la baie de l'Aiguillon, où se jette la Sèvre niortaise. Le corps a été récupéré en début d'après-midi.

L'adolescent rescapé, très choqué, a raconté aux secours que la voiture dans laquelle il se trouvait avec son père et sa soeur est tombée dans l'eau au milieu de la nuit au port du Pavé à Charron. A cet endroit, la route en pente douce se termine par une jetée.

L'enfant serait parvenu à s'extraire du véhicule, nager et s'accrocher à une barge de mytiliculteur, pour se mettre hors de danger.

La voiture immatriculée en Charente-Maritime a été retrouvée vide, immergée, dans la matinée. Les recherches du père se poursuivaient mercredi après-midi, avec l'aide de pêcheurs et mytiliculteurs. L'approche de la pleine mer, prévue vers 18H30, devait les rendre difficiles.

La zone de la baie de l'Aiguillon, qui sépare Charente-Maritime et Vendée, est un secteur extrêmement vaseux. Elle est traversée de forts courants à marée haute, quand l'océan atteint les champs, ce qui rend les recherches de disparus toujours très ardues.