Survivor en Guyane

— 

Des équipes de militaires ont entamé dimanche des recherches dans la forêt guyanaise pour retrouver deux randonneurs français originaires de métropole disparus depuis mi-février dans une zone isolée du centre du département.
Des équipes de militaires ont entamé dimanche des recherches dans la forêt guyanaise pour retrouver deux randonneurs français originaires de métropole disparus depuis mi-février dans une zone isolée du centre du département. — Jody Amiet AFP

Ils étaient partis sans GPS ni téléphone satellitaire. Dans leurs sacs à dos, juste des cartes, des boussoles et des vivres pour une dizaine de jours. C’était le 14 février. Jeudi, Loïc Pillois, l’un des deux Français disparus dans la forêt guyanaise a miraculeusement réapparu, saint et sauf. Son compagnon, Guilhem Nayral, légèrement blessé, n’a pas pu continuer sa route et a été retrouvé «vivant mais fatigué» en début de soirée, près de la commune Saül. Il a été hélitreuillé.

Partis mi-février depuis la rive du saut (rapide) Grand Kanori, au bord du fleuve Approuague, au coeur de la Guyane, Loïc Pillois et Guilhem Nayral pensaient mettre une grosse semaine pour faire la centaine de kilomètres menant à Saül, une commune de 60 habitants nichée dans des montagnes forestières pouvant culminer à plus de 800 mètres.

Qualifiant cette histoire d'«extraordinaire», le lieutenant-colonel Yvon n'a pas précisé comment les deux hommes ont survécu et se sont alimentés durant ces sept semaines.