La plainte contre Sarkozy irrecevable

JUSTICE Un particulier souhaitait attaquer le candidat UMP sur l'affaire de l'appartement de Neuilly...

— 

Un particulier, Marc Salomone, a déposé plainte avec constitution de partie civile le 26 mars à Nanterre contre Nicolas Sarkozy à propos de l'affaire concernant l'appartement de ce dernier à Neuilly, qui aurait bénéficié d'un rabais conséquent.
Un particulier, Marc Salomone, a déposé plainte avec constitution de partie civile le 26 mars à Nanterre contre Nicolas Sarkozy à propos de l'affaire concernant l'appartement de ce dernier à Neuilly, qui aurait bénéficié d'un rabais conséquent. — Martin Bureau AFP/Archives

La plainte avec constitution de partie civile déposée par un particulier, Marc Salomone, contre Nicolas Sarkozy à propos de l'affaire concernant l'appartement de ce dernier à Neuilly, a été jugée irrecevable par un juge d'instruction de Nanterre.
    
«J'ai reçu une lettre aujourd'hui du doyen des juges d'instruction de Nanterre (Alain Philibeaux, qui avait reçu la plainte)», a déclaré le plaignant, contacté au téléphone par l’AFP. «Dans cette lettre, il est dit: vous n'êtes pas victime directe des infractions dénoncées au sens de l'article 2 du code de procédure pénale. Dans ces conditions, votre plainte sera déclarée irrecevable».

Un futur électeur de Ségolène Royal
    
Résidant à Paris, Marc Salomone, 57 ans, qui «a vécu trois ans dans la rue» a précisé au journal «Le Monde» vouloir voter pour Ségolène Royal. «Je ne suis envoyé par aucun parti, ne suis membre d'aucune association. C'est juste un combat citoyen. Si Sarkozy a fauté, il doit en répondre, comme tout le monde».

Toujours selon «Le Monde», il ajoute qu' «on ne peut laisser un candidat, s'il a eu une activité délictuelle, s'en sortir aussi facilement. Les magistrats ont une décision politique à prendre. En déposant cette plainte, je les oblige à se positionner, dans une affaire qui me dépasse largement».