Du sursis pour les policiers qui avaient tabassé un passager

— 

Deux policiers ont été condamnés à trois mois d'emprisonnement avec sursis et cinq mois de suspension par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir tabassé un passager du métro lors de la nuit de la Saint Sylvestre 2005.

Dans la nuit du 31 décembre 2005 au 1er janvier 2006, vers 4H30, Hakim B. avait été interpellé par un trio de policiers alors qu'il sortait du métro avec un ami et qu'il venait d'allumer une cigarette, sur le quai de la station Trocadéro, dans le 16e arrondissement de Paris.

L'interpellation avait très vite dégénéré: le passager avait été emmené dans un des couloirs du métro alors que son ami était aspergé de gaz lacrymogène. Dans le couloir, il avait été roué de coups de pied, de genou et de poing par deux des trois policiers, la troisième montant la garde sur le quai.

Le lendemain, la victime faisait constater ses blessures à l'hôpital (hématome frontal et autour de l'oeil, plaie au cuir chevelu suturée par deux agrafes, ecchymoses sur la cuisse, etc) puis se présentait à l'Inspection générale des services (IGS).

Les deux policiers ont été reconnus coupables de «violences ayant entraîné une incapacité totale de travail inférieure à huit jours par une personne dépositaire de l'autorité publique et en réunion» et ont été condamnés à trois mois de prison avec sursis.

La 17e chambre du tribunal, présidée par Nicolas Bonnal, a également prononcé à leur encontre une interdiction d'exercer la fonction de policier pendant cinq mois. En outre, les deux policiers ont été condamnés à verser un total de 2.580 euros de dommages-intérêts à leur victime.