Une permanence UMP saccagée

— 

La permanence électorale du ministre des PME et candidat déclaré à la mairie de Reims en 2008, Renaud Dutreil, a subi des dégradations dans la nuit de samedi à dimanche, a indiqué mardi le ministre qui a porté plainte. «Nous avons déposé plainte contre X pour dégradation volontaire. La police est venue faire les constats: projection d'oeufs, graffitis anti-droite et une affichette d'Arlette Laguiller collée sur la vitrine», a indiqué un conseiller du ministre, Philippe Malpezzi.

Interrogé sur l'affichette de la candidate de Lutte ouvrière à la présidentielle, il a indiqué n'exclure «aucune manipulation». «En tous les cas, c'est politique. Ca peut venir de partout», a-t-il ajouté, estimant le coût des dégâts à 4.000 euros. La permanence de Renaud Dutreil, située juste à côté de la cathédrale, avait déjà été taguée lors des manifestations anti-CPE en mars-avril 2006, de même que celle d'autres députés de droite (Francis Falala et Jean-Claude Thomas).