Miss France agricole: la beauté au naturel fait le buzz sur Facebook

© 2014 AFP

— 

Page d'accueil du réseau social Facebook
Page d'accueil du réseau social Facebook — Karen Bleier AFP

Exaspérée par les filles uniformes et sans saveur des concours de beauté, Patricia Freyssac, éleveuse dans le Cantal, a lancé un concours parallèle sur Facebook où les femmes posent au naturel dans leurs étables ou leurs champs.

«Mercredi je regardais les infos. Ils parlaient de la préparation de Miss France avec les coiffeurs, le maquillage et tout le bazar. Mais ça, ce n'est pas la France! Les femmes en France, c'est beaucoup plus simple que ça», raconte-t-elle à l'AFP.

Elle lance alors pour ses «copines» une page Facebook. En quelques heures, des centaines de filles du monde agricole lui envoient leurs photos en vue d'y participer.

Edwige et sa courge, Jennifer sur son tracteur ou Katia et sa vache, certaines osent dentelles ou tenues légères, mais la plupart se montrent juste telles qu'elles sont au quotidien.

«Celles qui sont en robe de soirée, je préviens tout de suite: ce ne sont pas elles qui vont gagner. Les filles seront jugées sur une émotion, sur une idée jolie», dit-elle.

Quatre juges, trois hommes et une femme, n'appartenant pas au monde agricole, ont départagé sur photos les candidates qui n'ont presque rien à gagner, sauf à donner une image positive des agricultrices.

Derrière les agricultrices, il y a toujours l'image de la paysanne avec «foulard sur la tête, joues rouges, bâton qui suit son mari», s'agace l'éleveuse. «Moi je tiens absolument à ma féminité!», dit-elle.

Milie Marin-Fournier, portant un tee-shirt «paysanne et fière de l'être», a remporté l'élection. Deux jeunes filles sont élues première et seconde dauphine: Laurène Taillandier nichée dans le cou d'une vache et Katia Rispal qui reçoit un «bisou» d'un autre ruminant.

La Miss recevra un bouquet du site Wikiagri.fr.

La page Facebook