51 tombes juives dégradées à Lille

— 

Triste découverte, dimanche matin au carré juif du cimetière de Lille-Sud. 51 tombes ont été «dégradées dans la nuit de samedi à dimanche, certaines ont été renversées, d'autres ont été brisées», a déclaré le procureur de la République de Lille, Philippe Lemaire, en évoquant «la première affaire de cette ampleur dans la région».
   
Au moins une tombe a été brisée et les stèles d'autres tombes --dont certaines se sont cassées-- ont été renversées dans une grande allée d'une cinquantaine de mètres de long. Les auteurs de ces actes «graves», commis à la veille de la Pâque juive, risquent 3 à 5 ans de prison, a rappelé le procureur. Une quarantaine d'enquêteurs de la police judiciaire de Lille ont également été affectés à cette affaire, a rappelé le procureur.
   
«Acte ignoble»

Les faits se sont déroulés entre la dernière ronde des gardiens du cimetière, samedi dans la soirée, et dimanche à 8h, heure à laquelle un gardien a découvert les dégradations. Aucune effraction de la grille extérieure du cimetière n'a été relevée.


La maire PS de Lille, Martine Aubry, qui a dénoncé un «acte antisémite ignoble», s'est rendue sur place dimanche matin. Le ministre de l'Intérieur, François Baroin, a condamné «avec la plus grande fermeté» les «exactions commises», et le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) a quant à lui dénoncé un «acte odieux».