Le «gentleman voleur de bijoux» retrouvé pendu

FAIT DIVERS En fuite, il avait été rattrapé par la police et remis en prison…

— 

Jean Herrina, alias «l’émir» ou le «gentleman cambrioleur» de bijoux de luxe, a été retrouvé mardi pendu dans sa cellule du centre de rétention de Draguignan. D’après les autorités, il s’agirait d’un suicide. Une autopsie doit être effectuée dans les prochains jours.
 
Jean Herrina, 50 ans, avait été interpellé le 21 mars à Paris après avoir disparu en 2006, à la faveur d’une autorisation de sortie.
 
Surnommé le «gentleman cambrioleur», il avait été condamné à huit ans d’emprisonnement en 2004 pour plusieurs vols commis en 2002 dans des bijouteries de luxe, à Marbella, Bâle, Bruxelles et sur la côte d’Azur.
 
Polyglotte et d’ascendance algéro-libanaise, sa spécialité était d’endormir la vigilance du bijoutier en se faisant passer pour un prince saoudien. Sous ce déguisement, il a par exemple soustrait un diamant de 22,22 carats estimé à trois millions d’euros à Marbella et un autre de 10,24 carats dans une joaillerie du Cap-Ferrat.