Faire dodo au boulot, de Francfort à Tokyo

SANTE Dans certains pays asiatiques, la sieste est devenue un véritable outil de management, comme au Japon, où les...

F. G.

— 

Dans certains pays asiatiques, la sieste est devenue un véritable outil de management, comme au Japon, où les grandes compagnies mettent des salles de repos à la libre disposition des employés. En Allemagne, l'idée fait aussi son chemin. A Francfort, le cinéma CineStar Metropolis ouvre ses portes le midi. Au programme : pas de film, juste l'accès aux salles obscures pour piquer du nez une vingtaine de minutes, moyennant la modique somme de 3,50 €. Dans le nord-ouest du pays, la mairie de Vechta a instauré une véritable pause sommeil de vingt minutes chaque jour pour ses employés. Côté américain aussi, la sieste devient tendance. A New York, la société Metronaps, installée dans l'Empire State Building, propose une demi-heure de sieste pour 14 dollars dans des « pods », sortes de fauteuils capsules au design futuriste.

droit Le droit au repos est explicitement exprimé dans la Constitution chinoise (art. 49) et dans la Déclaration universelle des droits de l'homme et du citoyen (art. 24 : « toute personne a droit au repos et aux loisirs et notamment à une limitation raisonnable de la durée du travail »).