Sarkozy préfère Corneille à Diam's, le vin au cannabis

PRESIDENTIELLE Week-end spécial Djeun’s pour le candidat UMP: Skyrock samedi, le Zénith dimanche...

— 
 
  — no credit

Avant un meeting devant «plus de 12.000 personnes, à la fois à l'intérieur et à l'extérieur», sur le grand parvis du Zénith dimanche, le candidat UMP s’est échauffé samedi matin sur Skyrock.  «Si vous venez de vous réveiller, ce n'est pas un rêve, n'ayez pas peur!», a lancé l'animateur Difool au début de l'émission d'une heure et demie durant laquelle Sarkozy à la présidentielle a répondu aux interrogations des auditeurs de la radio. Tout y est passé : cannabis, immigration, banlieue… Et musique. Et on a appris que la discothèque de Sarkozy ne tournait pas qu’avec du Barbelivien, ou Johnny. Il préfère ainsi Corneille, Calogero, Raphaël ou Faudel à Diam's — qui le traite de «démago» dans l'un de ses chansons — ou Sniper — contre qui il avait déposé plainte. 


Sur la banlieue, le ministre – candidat a plaidé pour la mise en place d'un véritable plan Marshall «pour former les jeunes de ces quartiers, pour que les jeunes aient une chance» et que «dans les immeubles, les jeunes se disent 'ça vaut mieux de se lever tôt le matin pour aller bosser, pour créer une famille, pour avoir un salaire plutôt que de dealer de la drogue'».


«contraventionalisation» de l'usage du cannabis

La consommation de drogue fut d’ailleurs l’autre sujet de préoccupation des auditeurs: le candidat UMP a préconisé l'abrogation de la loi de 1970 (une loi «répressive», «ridicule» et qui «n'a aucun sens» mais qui prévoit un an d'emprisonnement et plusieurs milliers d'euros d'amende pour consommation de cannabis). 


A la place, Sarkozy propose une «contraventionalisation» de l'usage du cannabis.  qui «introduirait un véritable interdit social, parce que je n'autoriserai pas la drogue». Car s'il a plaidé pour la poursuite de la lutte contre le tabagisme, il a estimé qu'on ne pouvait pas «assimiler le vin à de la drogue». «N’écoutez pas tous les mondains qui parient sur la liberté», a averti le ministre de l’Intérieur. Qui s’est «payé» les animateurs de Skyrock : «Cela ne vous fait peut-être pas plaisir que je vous dise cela, mais je vous le dis parce qu'un jour vous réfléchirez à tout cela, vous aurez des enfants et vous comprendrez que lorsque c'est vos enfants, cela vous fera moins rigoler».

Le candidat de l'UDF François Bayrou sera lundi matin l'invité de la radio à 08h30, et la socialiste Ségolène Royal devrait lui succéder le lendemain.