Gares de discorde en Lorraine

TRANSPORTS Louvigny ou Vandières ? Un désaccord politique persistant autour de l'emplacement de la gare « Lorraine » sur la LGV-Est devrait aboutir à la construction de deux gares distantes d'un peu plus de 15 km. La querelle est telle que le train inaugural de...

©2006 20 minutes

— 

Louvigny ou Vandières ? Un désaccord politique persistant autour de l'emplacement de la gare « Lorraine » sur la LGV-Est devrait aboutir à la construction de deux gares distantes d'un peu plus de 15 km. La querelle est telle que le train inaugural de la LGV-Est, dont le terminus était initialement prévu à Louvigny (Moselle), s'arrêtera aujourd'hui sur le viaduc de Jaulny, plus proche de Vandières (Meurthe-et-Moselle), le second site retenu.La gare d'interconnexion de Louvigny - qui accueillera dès le 10 juin les voyageurs effectuant un trajet de province à province en contournant Paris - est en cours d'achèvement. L'intérêt de Vandières est son accessibilité par le rail, sur une ligne TER. Au contraire, Louvigny, très proche de l'aéroport Metz-Nancy-Lorraine et de l'A31, est seulement joignable par la route. En tout, 30 millions d'euros ont été déboursés pour construire la gare de Louvigny, et 108 millions pour celle de Vandières.

La SNCF a fait son choix : elle préfère « une gare en interconnexion avec les autres lignes ferroviaires », souligne Bernard Veinnant, chef de projet du TGV-Est pour la Lorraine, qui poursuit, sans ambiguïté : « Notre intérêt, c'est Vandières. »