L'anti-CPE blessé parle

MANIFESTATION «Les forces de l'ordre ont chargé, je suis tombé à terre, d'autres gens aussi sont tombés sur moi, c'était comme une mêlée... et puis... plus rien.» Un an après les faits, l'homme qui était tombé dans le coma lors d'une manifestation anti-CPE le 18...

©2006 20 minutes

— 

« Les forces de l'ordre ont chargé, je suis tombé à terre, d'autres gens aussi sont tombés sur moi, c'était comme une mêlée... et puis... plus rien. » Un an après les faits, l'homme qui était tombé dans le coma lors d'une manifestation anti-CPE le 18 mars 2006 s'est exprimé.Ce militant syndical défilait contre le contrat première embauche et était tombé dans le coma après une charge de CRS. Cyril Ferez était sorti du coma trois semaines après. « J'avais perdu 15 kg, j'inversais les mots, j'avais des trous de mémoire. Après six mois d'un énorme travail de rééducation, j'ai décidé de reprendre le travail. » Il a retrouvé son job, en mi-temps thérapeutique. Mais son état reste fragile. Une instruction au tribunal correctionnel de Paris « pour violences volontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à huit jours » est toujours en cours.