Le Sénat bascule à droite

© 2014 AFP

— 

Vue générale du Sénat, le 13 novembre 2012
Vue générale du Sénat, le 13 novembre 2012 — Joel Saget AFP

Le Sénat, ravi pour la première fois par la gauche en 2011, a basculé à droite dimanche, ont affirmé à l'AFP plusieurs sources UMP concordantes.

Vers 17H30, sur la base de résultats encore partiels, l'UMP et l'UDI enregistraient un gain net de 16 sièges, selon l'entourage d'un haut responsable UMP du Sénat, alors que la majorité sortante de gauche était de sept sièges. Selon une autre source UMP, la droite pourrait obtenir au final une majorité de 10 à 20 sièges.

Si la victoire de l'UMP était attendue après la vague bleue des municipales, le Front national a lui créé la surprise en faisant pour la première fois son entrée dans la Haute assemblée, avec deux élus: Stéphane Ravier (Bouches-du-Rhône) et David Rachline (Var).

Selon le PS, si la défaite est bien là pour la gauche, on est «loin des espoirs de la droite et il n'y a pas de vague bleue». «La gauche résiste mieux que l'effet mécanique des résultats des municipales», a-t-on ajouté à la direction du Parti socialiste.