Le candidat Miguet mis en examen

— 

Le Conseil constitutionnel a mis en garde samedi les élus, dont les 36.000 maires de France, en mesure de parrainer les candidats à l'élection présidentielle, contre une opération massive d'envoi de Nicolas Miguet, président du Rassemblement des contribuables français.
Le Conseil constitutionnel a mis en garde samedi les élus, dont les 36.000 maires de France, en mesure de parrainer les candidats à l'élection présidentielle, contre une opération massive d'envoi de Nicolas Miguet, président du Rassemblement des contribuables français. — Thomas Coex AFP/Archives

Nicolas Miguet, président du Rassemblement des contribuables français (RCF) et candidat à l'élection présidentielle, a été mis en examen jeudi dans la cadre d'une affaire de suspicion de détournement de parrainages, selon son avocat Grégoire Rincourt.

… Plus d'infos à venir sur 20.minutes.fr…

Nicolas Miguet a été mis en examen par le juge Patrick Gachon pour «fabrication de documents de nature à induire le public en erreur et tentative de détournement d'informations destinées à des autorités publiques».

Ces infractions, passibles de 7 ans de prison et de 100.000 euros d'amende, sont liées à une «suspicion de détournement de parrainages» dans le cadre de la campagne présidentielle.

Le candidat a été placé sous contrôle judiciaire, conformément aux réquisitions du parquet, ce qui ne lui interdit pas de se présenter à l'élection présidentielle s'il obtient les 500 parrainages d'élus requis. Ce contrôle est assorti du versement d'une caution de 5.000 euros.