«Ça ne m'ennuie pas vraiment, je préfère parler de programme»

INTERVIEW Olivier Besancenot. Candidat de la LCR

©2006 20 minutes

— 

Olivier Besancenot

Candidat de la LCR.

Si les accusations du « Canard enchaîné » se confirmaient, cela vous révolterait ?

Oui et non. Depuis que je suis gamin, j'entends parler des affaires, je sais que la classe politique est ainsi.

C’est ce que pensent les Français ?

Oui, les gens sont blasés. Ils ont conscience que les candidats sont riches et qu'aucun n'est tout à fait clean. Plutôt que de savoir si Royal paie le bon montant d'ISF, ils préfèrent savoir ce que prévoit son programme sur cet impôt.

Vous le déplorez ?

Non, ça ne m'ennuie pas vraiment.

Seriez-vous aussi blasé que les électeurs ?

Peut-être. Ces affaires arrivent à un moment de la campagne où je n'ai pas envie qu'elles occultent le reste. Je préfère parler du programme du PS qui refuse d'augmenter l'ISF plutôt que de l'ISF de Royal. Et si on changeait les candidats, leurs remplaçants auraient les mêmes comportements.

Recueilli par S. C.