Cet homme est important

NOMINATION Tout comprendre à la «CDC» et à Augustin de Romanet de Beaune...

Pierre Koetschet

— 

Augustin de Romanet de Beaune, directeur général de la caisse des dépôts.
Augustin de Romanet de Beaune, directeur général de la caisse des dépôts. — no credit
Augustin de Romanet de Beaune a été nommé ce mercredi directeur général de la Caisse des dépôts.

Qui est Augustin de Romanet de Beaune?

«Un excellent connaisseur de la chose publique» et «un très bon financier», selon Thierry Breton, qui a annoncé mercredi matin sa nomination à la puissante Caisse des dépôts en consignation. Augustin de Romanet de Beaune, 46 ans, énarque (promotion Diderot, en 86), a commencé sa carrière au ministère des finances, est passé par les cabinets de ministres de droite avant de rejoindre l’Elysée, en tant que secrétaire général adjoint de juin 2005 à octobre 2006. Il est ensuite retourné dans le privé au Crédit agricole en qualité de directeur adjoint finances et stratégie.

A quoi sert la Caisse des dépôts et consignations?
C’est un peu la banque des collectivités locales et de l’Etat. Dès que ces dernières envisagent une action financière (construction de logements sociaux, privatisations…), la CDC est là. Elle gère des fonds d’épargne (dont le livret A), des caisses de retraites… Elle est actionnaire de 460 sociétés d’économie mixte locales et aide à l’équipement numérique des territoires. Sans CDC, pas de haut débit! En 2005, elle a contribué pour plus de 1.250 milliards d’euros au budget de l’Etat. Autant dire que le chiraquien Augustin de Romanet de Beaune sera un interlocuteur incontournable pour la future équipe au pouvoir.

La lutte a-t-elle été féroce?
La fable de la Fontaine est décidément indémodable : la tortue Augustin de Romanet de Beaune faisait figure d’outsider face à deux poids lourds de la Chiraquie, le secrétaire général de l'Elysée Frédéric Salat-Baroux et le conseiller diplomatique du président Chirac, Maurice Gourdault-Montagne. Mardi, la présidence avait fait savoir que Frédéric Salat-Baroux n'était finalement pas candidat à la direction générale de la Caisse. Même si Thierry Breton a annoncé la nomination en premier, c’est bien Jacques Chirac qui a pris cette décision.

Pourquoi la nomination tombe-t-elle en pleine campagne électorale?
Les directeurs généraux de la caisse des dépôts sont élus pour des mandats de cinq ans. Celui Francis Mayer, désigné en décembre 2002, aurait donc dû s’achever en décembre 2007, mais gravement malade, il est décédé en décembre 2006. L’intérim a été assuré par le secrétaire général Jean Sebeyran. Même si Augustin de Romanet de Beaune est très qualifié pour la fonction, Jacques Chirac n’a pas hésité à nommer un proche pour cette fonction très sensible, ce qui était déjà le cas pour d’autres nominations, comme la présidence du CSA ou celle du Conseil constitutionnel.