Les Enfants de Don Quichotte sommés de lever le camp à Aix

©2006 20 minutes

— 

Virés. La cour d'appel d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) a ordonné hier aux sans-logis installés dans des tentes devant l'office du tourisme de la ville de quitter les lieux sous peine d'expulsion. Au besoin avec le concours de la force publique. Maryse Joissains, maire UMP de la ville, s'est réjouie de cette décision. Hier, le porte-parole des Enfants de Don Quichotte, Augustin Legrand, a exprimé son « incompréhension ».