Disparition de Julien, une enquête au long cours

— 

Depuis la disparition de Julien, 3 ans, le 29 janvier à Bourg-lès-Valence, l'enquête a connu de nombreux rebondissements.

29 janvier : Julien, 3 ans, disparaît à Bourg-lès-Valence (Drôme). Selon sa mère et son beau-père, le garçon aurait quitté l'appartement familial pendant que sa mère faisait une sieste.

30 janvier : le beau-père, qu’un voisin a vu sortir de l’appartement avec un grand sac jaune, est interpellé. Après 13 heures de garde à vue, il se suicide en laissant une lettre dans laquelle il clame son innocence. Les résultats des analyses de traces de sang retrouvées dans son véhicule semblent le mettre hors de cause.

12 février : La mère de Julien porte plainte contre X pour enlèvement et séquestration. Elle souhaite ainsi avoir accès au dossier.

15 février : De nouveaux éléments relancent la piste familiale. Selon «Le Dauphiné Libéré», une borne de téléphone cellulaire aurait été déclenchée par le téléphone portable du beau-père quelques heures après la disparition de Julien. Le quotidien rapporte également que de nouvelles expertises dans son véhicule auraient révélé la présence de traces de sang correspondant à l'ADN du petit garçon. Le procureur de la République de Valence annonce l'ouverture d'une information judiciaire.

19 février : Une perquisition de près de dix heures est réalisée au domicile de la mère de Julien. Sans résultat. Le lendemain, une source proche de l'enquête confirme que la trace de sang retrouvée dans le coffre de la voiture familiale «serait» celle de l'enfant.

5 mars : le corps d’un enfant est retrouvé
par des ouvriers dans le Rhône. Selon le procureur de Valence, il y a de «fortes probabilités» pour qu’il s’agisse du corps de Julien. Une autopsie doit être pratiquée le 7 février. L’audition de la mère par la juge d’instruction est repoussée.