Le cumul des canicules a mis la France à sec

©2006 20 minutes

— 

« L'année 2007 s'annonce difficile », a averti hier Nelly Ollin, ministre de l'Ecologie. Niveau pluviométrique en berne, nappes phréatiques pas rechargées... Le comité sécheresse réuni hier pour la première fois de l'année a clairement annoncé que la sécheresse menaçait à nouveau la France. Les canicules successives ont mis à sec les réserves en eau du pays et « l'ensemble des nappes commence à souffrir », commente Pascal Berteaud, directeur de l'eau au ministère de l'Ecologie.Les régions les plus touchées ? Pyrénées et Languedoc-Roussillon. L'Ile-de-France, le bassin Adour-Garonne, la vallée du Rhône et le pourtour méditerranéen accusent déjà un déficit supérieur de 70 % par rapport à la normale.La situation est comparable à celle de 2005, sauf pour la Bretagne et les Pays de la Loire. Première conséquence : la navigation sur le canal du Midi est interrompue jusqu'au 30 mars. Mais « c'est surtout chez les agriculteurs qu'il va y avoir des tensions », s'inquiète Jean-Louis Beseme, le président du comité sécheresse.