Papon enterré dans l'intimité, avec sa Légion d'honneur

©2006 20 minutes

— 

Maurice Papon, décédé samedi à l'âge de 96 ans a été inhumé mercredi à Gretz-Armainvilliers (Seine-et-Marne), son village natal, avec sa Légion d'honneur, a annoncé son avocat Me Francis Vuillemin.
Maurice Papon, décédé samedi à l'âge de 96 ans a été inhumé mercredi à Gretz-Armainvilliers (Seine-et-Marne), son village natal, avec sa Légion d'honneur, a annoncé son avocat Me Francis Vuillemin. — Jack Guez AFP

La « médaille » du déshonneur. Maurice Papon a finalement été enterré hier avec sa Légion d'honneur, alors qu'il en avait été déchu après sa condamnation en 1998 pour complicité de crime contre l'humanité pour son rôle dans la déportation des Juifs durant l'Occupation. L'ancien secrétaire général de la préfecture de Gironde, mort samedi à 96 ans, a été inhumé dans le caveau familial du cimetière de Gretz-Armainvilliers (77), en présence d'une cinquantaine de proches. Parmi eux, Olivier de Sarnez, président de l'association des médaillés de la Résistance et père de Marielle de Sarnez, bras droit de François Bayrou. M. Sarnez a qualifié d'« aberrante », la condamnation de Papon, la jugeant « aussi scandaleuse que celle de Dreyfus ».

Plusieurs opposants ont manifesté hier devant le cimetière, dont une femme portant la liste de noms des déportés juifs de France. « Il y en a plein qui auraient aimé mourir dans leur lit à 96 ans », a-t-elle déclaré.

L'inhumation de Maurice Papon avec sa Légion d'honneur avait déclenché la polémique après sa mort. Son avocat, Michel Vuillemin, a estimé hier que « les symboles sont plus forts que le droit », sous les huées de la foule. Par ailleurs, l'éditeur Jean Picollec a indiqué que l'ex-collaborateur travaillait, avant sa mort, à la rédaction de ses mémoires. Il s'agirait d'un manuscrit de 164 pages, que l'éditeur avait demandé à Papon de remanier, ne le jugeant « pas satisfaisant ». Selon L'Express, Maurice Papon n'y « renie rien » de ses actes.

(avec AFP)