Royal modifie son équipe de campagne

PRESIDENTIELLE On change une équipe qui perd. Ségolène Royal a annoncé hier « une nouvelle organisation »…

Bastien Bonnefous

— 

La candidate socialiste, Ségolène Royal, a annoncé dimanche à l'AFP "une nouvelle organisation" de sa campagne, à la veille d'un "grand oral" sur TF1 et alors que les sondages, depuis la mi-janvier, la donnent régulièrement battue par Nicolas Sarkozy.
La candidate socialiste, Ségolène Royal, a annoncé dimanche à l'AFP "une nouvelle organisation" de sa campagne, à la veille d'un "grand oral" sur TF1 et alors que les sondages, depuis la mi-janvier, la donnent régulièrement battue par Nicolas Sarkozy. — Frederick Florin AFP/Archives

On change une équipe qui perd. Ségolène Royal a annoncé hier « une nouvelle organisation » de sa campagne, prévue dans la semaine. Un nouveau rebondissement pour la candidate socialiste, plombée par des sondages en berne et des conflits de personnes.

Semaine clé

Cette annonce tombe alors que s'ouvre pour Royal une semaine clé. Ce soir, elle passe son «grand oral» sur TF1 dans l'émission «J'ai une question à vous poser». Un exercice réussi il y a deux semaines par son adversaire, Nicolas Sarkozy. Puis, elle tiendra demain à Rennes un meeting sur l'emploi, avant un autre samedi à Rouen, sur les terres de Fabius.

Ségolène Royal a promis hier «une équipe plus étoffée et mieux structurée». Jusqu'à présent, elle était critiquée en coulisses par les cadres du PS, notamment strauss-kahniens, fabusiens et jospinistes, qui ont le sentiment d'être ostracisés.

Un lifting en faveur des éléphants

Si aucun nom ne doit être connu avant jeudi, ce lifting pourrait profiter aux éléphants. «Chacun aura sa place, la nouvelle organisation sera le reflet aussi fidèle que possible de la diversité des courants comme des générations au PS», confiait hier un membre de la direction.

Dans l'entourage de Strauss-Kahn, on semblait étonné. «On découvre la déclaration de Ségolène», expliquait hier un proche de DSK, jugeant «ne pas être concerné, puisqu'on fait déjà campagne». Un changement nécessaire tant les sondages sont négatifs pour Royal. Vendredi, un nouveau chiffrage l'a donnée battue contre Sarkozy, pour la 22e fois consécutive depuis un mois. Des résultats qui sont «sans aucun fondement» selon le premier secrétaire François Hollande, estimant hier que «les électeurs n'ont pas encore commencé à lire les projets».

Une analyse confirmée par une enquête Ifop publiée hier indiquant que la présidentielle n'est «pas jouée» pour 79 % des Français.

Audience A TF1, on pense que Royal devrait faire plus d'audience que Sarkozy. Ses partisans devraient regarder, ses opposants espérer un faux pas.