La campagne sous l'oeil d'une souris

INTERNET «20 Minutes» a sélectionné pour vous quelques-uns des sites les plus intéressants dédiés aux élections...

©2006 20 minutes

— 

Initiatives personnelles ou collectives, Internet regorge de sites hétéroclites sur la campagne présidentielle. Ils se veulent objectifs, indépendants, décalés. Il y a les communautaires, les statistiques ou les didactiques. Leurs créateurs y passent parfois leurs journées et peuvent y investir une partie de leurs économies. Ils sont tous passionnés par la politique. Chacun apporte son écot, tous espèrent trouver de l'écho. 20 Minutes dresse un petit guide non exhaustif du Web politique. A chacun, en surfant, de se faire une opinion plus «Net» de la campagne.

1. Les programmes à la carte

Votons.info est un site doté d'un moteur interactif de comparaison des propositions des différents candidats. Le mode d'emploi est enfantin. L'internaute clique sur les prétendants (seulement huit pour le moment), sélectionne ensuite un thème comme l'éducation ou les institutions et, instantanément, un tableau comparatif avec toutes les propositions ou l'absence de propositions s'affiche à l'écran.

2. Le coût des promesses

Debat2007.fr est géré par l'Institut de l'entreprise, un pôle de réflexion apolitique. Assurance-maladie, retraite, dette publique, chômage, fiscalité... le site s'attaque à toutes les réformes, propositions à l'appui. Un comité de trois experts (un de gauche, un de droite et un neutre) s'efforce de chiffrer objectivement le coût des promesses faites par chaque candidat.

3. Les politiques se confient sur vidéo

PoliTIC'Show, c'est la Web TV politique. La volonté des créateurs : revenir aux longues interviews intimes, style carnets personnels. Philippe Douste-Blazy, ministre des Affaires étrangères, s'est prêté au jeu. Le socialiste Arnaud Montebourg y fait son retour politique. Les rendez-vous avec Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal sont déjà pris. A voir sur blpwebzine.blogs.com/ politicshow

4. Le média des citoyens

Sur agoravox.fr, chaque citoyen est un capteur d'information potentiel. Le site revendique neuf mille journalistes citoyens qui envoient plus de six cents articles par mois. La moitié sont censurés par un comité éditorial. Pour la présidentielle, le site, en collaboration avec Latélélibre.fr, lance une enquête communautaire pour dresser la biographie des quatre actuels favoris des sondages (Sarkozy, Royal, Bayrou et Le Pen) et dénicher les infos cachées, oubliées ou occultées.

5. La blogosphère examinée à la loupe

Observatoire-presidentielle.fr étudie la blogosphère politique et analyse la Net campagne. « Le site existe depuis décembre 2005. L'objectif est d'en faire un lieu de veille et d'analyse de la présidentielle et de son importance sur le Web », explique Guilhem Fouetillou, le directeur scientifique de RTGI, la start-up éditrice du site.

6. Un test pour choisir son candidat idéal

Pourquivoter.com s'affirme indépendant et neutre. S'inspirant d'un homologue britannique, le site promet dans les prochains jours un concept « nouveau et unique ». « L'idée est de proposer un test aux citoyens pour déterminer quel est le candidat le plus proche de leurs idées. Sur chacun des grands thèmes apparaissent des propositions. L'internaute fait son choix, puis le testeur lui livre à la fin son candidat idéal», explique Marc Alvarez, le responsable du site.

7. La politique version divertissement

Presidentielles.net revient cinq ans après. Au menu, du divertissement politique Web : vidéos, éditos, BD, animations flash... A voir, une série de mini-documentaires intitulés « Les campagnards ». Pour la présidentielle, les responsables du site ont stoppé séance tenante l'activité de leur boîte de production. Le site deviendra plus analytique au fur et à mesure de la campagne. A noter que Presidentielles.net participe au blog de 20minutes avec le dessinateur Wayne.

Et aussi : Le centre de recherches politiques de Sciences-Po dispose du dispositif d'enquête électorale le plus complet, le Baromètre politique français (BPF). 22 400 personnes sont interrogées en quatre vagues. A étudier sur cevipof.msh-paris.fr Les débats battent aussi leur plein sur les sites officiels. Côté PS, le site phare est Désirs d'avenirs de Royal et ses débats participatifs. L'UMP vient tout juste de contre-attaquer en sortant le 6 février son propre site de débats, www.débat-Sarkozy.fr.

Olivier Marino

Et toujours: l'ensemble de la rédaction de 20minutes a ouvert un blog pour suivre l'élection: vous y trouverez les notes des journalistes et de ses invités: Versac, Vincent Tiberj, le Fil, Laurent Wauquiez, Quitterie Delmas, les lecteurs, les militants... Pour participer, c'est ici sur 2007.blog.20minutes.fr.