Le Pen: «Sarkozy laboure, je vais récolter»

©2006 20 minutes

— 

Invité hier soir de l'émission de France 2 « A vous de juger », Jean-Marie Le Pen a qualifié d'« assez difficile » sa quête des cinq cents parrainages d'élus nécessaires pour se présenter à l'élection présidentielle : « Je rame dans la galère. »

Le président du FN a par ailleurs jugé que Jacques Chirac, « un opportuniste », était « capable » de briguer un nouveau mandat. Mais, a-t-il poursuivi, « ce serait surtout mauvais pour Nicolas Sarkozy. » Le patron de l'UMP, qualifié d'« héritier de Balladur », a reçu un hommage ironique du patron du FN : « Il laboure sur mes terres et c'est moi qui vais récolter, car les Français préféreront l'original à la copie. »

Sur le fond, Jean-Marie Le Pen a prédit que l'immigration pourrait faire des Français « des esclaves ». Il a aussi préconisé de dégraisser une « fonction publique pléthorique » et de lui imposer « un service minimum. » Au final Le Pen dit croire en ses chances d'accéder à l'Elysée. « En 1958, trois mois avant l'élection, de Gaulle était à 3 % », a-t-il fait valoir.

S. C.