La greffe prend en France, mais pas assez

— 

Le second greffé du visage au monde, un Chinois de 30 ans opéré mi-avril après avoir été défiguré par un ours, a annoncé dimanche sa sortie de l'hôpital.
Le second greffé du visage au monde, un Chinois de 30 ans opéré mi-avril après avoir été défiguré par un ours, a annoncé dimanche sa sortie de l'hôpital. — AFP/Archives

4.426. C’est le nombre de greffes pratiquées en France en 2006, soit 4% de plus qu'en 2005 et 38% de plus qu'en 2000. Un bilan positif qui ne règle toutefois pas le problème de pénurie d’organes, comme l’a rappelé jeudi l’Agence de la biomédecine.

229 patients décédés

Le taux de prélèvement n’a pourtant jamais été aussi élevé dans l’Hexagone: il atteint pour la première fois 23,2 prélèvements par million d’habitants. Au total 1.441 donneurs (pouvant faire don de plusieurs organes) ont été concernés en 2006, contre 1.371 en 2005, soit une augmentation de 5,1%.

«Malgré cette progression, la situation de pénurie persiste», souligne l'Agence relevant que 12.411 personnes ont eu besoin d'une greffe d'organe en 2006 et que 229 patients sont décédés faute de greffon.

«Chaque année, le nombre de personnes inscrites en liste d'attente est plus élevé (7.264 fin 2006 contre 6.978 fin 2005) et le décalage entre le nombre de nouveaux inscrits (5.433 en 2006) et le nombre de greffes réalisées (4.426 en 2006) reste important», ajoute l'Agence de la biomédecine.

Greffe de rein

Dans ce contexte de pénurie, elle invite chacun à «réfléchir à la question du don d'organes» et à transmettre sa position à ses proches, afin qu'ils puissent témoigner de la volonté du défunt, lorsqu'un prélèvement est envisagé. Les greffes de rein restent parmi les plus pratiquées, avec 2.730 greffes en 2006 (dont 246 avec prélèvement sur donneur vivant). Malgré la dialyse, la greffe de rein reste le meilleur moyen de traiter l'insuffisance rénale.

Plus de mille transplantations hépatiques, 357 greffes de coeur et 22 du bloc coeur-poumons, 182 greffes des poumons, 90 du pancréas et 8 de l'intestin figurent aussi au bilan 2006.