La grève dans les cantines peu suivie à Drancy

— 

Une grève qui fait pschitt. Seuls 7 agents techniques de Drancy sur 650 se sont déclarés en grève lundi matin, dont «aucun employé des cantines», a indiqué la mairie. La CGT avait appelé à la grève pour dénoncer notamment une «détérioration» des conditions de travail dans les restaurants scolaires depuis l'instauration de la gratuité le 8 janvier.

La mairie, elle, estime que cette grève n'a «rien à voir» avec la situation des cantines. Elle souligne que «les problèmes connus la première semaine de gratuité ont été réglés à ce jour dans 16 écoles sur 18». La gratuité pour tous dans les écoles élémentaires avait provoqué un afflux de 900 enfants.

Le préavis de cette grève, qui concerne l'ensemble des agents techniques de la ville, a en effet été déposé en décembre, avant la décision de gratuité, a précisé la CGT. Le syndicat entend protester de manière générale contre la «détérioration des conditions de travail des 650 agents techniques de Drancy». Le syndicat réclame le versement d'une prime mensuelle de 200 euros au titre de «l'indemnité d'exercice de mission des préfectures», dont d'autres communes bénéficieraient.