Affaire Villemin : Patrick de Carolis et France 3 assignés en justice

— 

Le juge Jean-Michel Lambert, qui avait mené l'instruction entre le 16 octobre 1984 et 29 mars 1985, jour de l'assassinat de Bernard Laroche, a quant à lui exprimé le "profond dégoût" que lui inspirait la diffusion du téléfilm.
Le juge Jean-Michel Lambert, qui avait mené l'instruction entre le 16 octobre 1984 et 29 mars 1985, jour de l'assassinat de Bernard Laroche, a quant à lui exprimé le "profond dégoût" que lui inspirait la diffusion du téléfilm. — Marcel Mochet AFP/Archives
L'affaire Villemin est décidemment loin d'être close. Les avocats de Marie-Ange Laroche et ceux de Murielle Bolle assignent, vendredi, pour diffamation, Patrick de Carolis et France 3, devant le tribunal de Grande Instance de Nanterre (Hauts-de-Seine). Motif : les accusations portées contre Bernard Laroche et Murielle Bolle dans le téléfilm «L'affaire Villemin», diffusé en octobre 2006 sur la chaîne publique.

Le téléfilm a été examiné minute par minute par les plaignants. Les avocats réclament pour «ce préjudice considérable», 300.000 euros pour Marie-Ange Laroche, la même somme pour Murielle Bolle et 100.000 euros de dommages et intérêts pour chacun des deux fils de Bernard Laroche.

D'autres procédures en diffamation ont été engagées.