France

Le monoxyde de carbone tue trois personnes dans le Nord

Les victimes vivaient dans une caravane au sein d'un camp de nomades

Danger monoxyde de carbone en France. Deux enfants et un adulte sont morts vendredi dans une caravane à Denain, près de Valenciennes (Nord), victimes d'une intoxication au monoxyde de carbone. Un deuxième adulte, dans un état grave, était traité sur place par les secours. Les quatre personnes vivaient sur un camp de nomades regroupant huit caravanes, ont précisé les pompiers, qui ne savaient toutefois pas si les victimes étaient sédentarisées ou pas.

A Bourg-sur-Gironde, en Gironde, une famille de cinq personnes, dont trois enfant de 4, 6 et 11 ans, a été transportée à l'hôpital dans la nuit de jeudi à vendredi à la suite du dysfonctionnement d'un chauffage d'appoint fonctionnant au gaz. Dans la même commune, un couple de retraités a été hospitalisé après avoir mis en marche un groupe électrogène.

A Bordeaux, à 5H30 une famille de quatre personnes, un couple et deux enfants de 4 et 7 ans, a été hospitalisée à la suite du dysfonctionnement d'une chaudière au gaz.

En Creuse, deux familles, l'une de trois personnes à Saint-Sulpice-le-Guérétois et l'autre de deux personnes à Guéret, ont été intoxiquées après la mise en route de groupes électrogènes. Deux de ces personnes ont été transportées par hélicoptère à Lyon pour y être placées en caisson hyperbare.

Environ 6.000 personnes sont chaque année intoxiquées au monoxyde de carbone et 300 en meurent, selon le ministère de la Santé. Pour la seule région Nord-Pas-de-Calais, l'une des plus touchées, le monoxyde de carbone est à l'origine de 40 décès et de 1.000 hospitalisations par an.