France

Le live n'a jamais été autant en vie

Si le disque va mal, les concerts sont en pleine forme. Pour les professionnels, ce phénomène est dû à un simple système de vases communicants. « Les gens mettent moins d'argent dans l'achat de disques en piratant, alors ils peuvent dépenser plus pou...

Si le disque va mal, les concerts sont en pleine forme. Pour les professionnels, ce phénomène est dû à un simple système de vases communicants. « Les gens mettent moins d'argent dans l'achat de disques en piratant, alors ils peuvent dépenser plus pour se rendre à des concerts », explique un producteur. Cette année, le Midem de Cannes, qui s'est achevé hier, a voulu laisser une plus grande place au live. Encore plus de concerts, mais surtout plus de découvertes. Seule représentante française de la scène électro à avoir été invitée au Midem, Missil* est consciente de l'enjeu de se produire à Cannes : « C'est une forme de reconnaissance, mais je ne me mets pas de pression, je vais faire ce que je fais d'habitude. » Son style est de mélanger les genres, les sons et les influences. Demandée jusqu'en Australie, elle est l'exemple d'une bouillonnante école électro française qui s'exporte mieux, à l'image des groupes français qui n'ont jamais autant joué à l'étranger.

David Carzon

* www.missill.com