Dernier rappel pour l'abbé Pierre à Bercy

©2006 20 minutes

— 

Jeudi soir, deux à trois mille personnes, dont de nombreux compagnons venus de France et 200 de l'étranger (Inde, Bénin, Argentine, Corée, etc.), se sont retrouvés au Palais omnisports de Paris-Bercy, dans la salle principale de plus 10.000 places, trop grande malgré les écrans géants affichant l'image d'Henri Grouès, devenu l'Abbé Pierre.
Jeudi soir, deux à trois mille personnes, dont de nombreux compagnons venus de France et 200 de l'étranger (Inde, Bénin, Argentine, Corée, etc.), se sont retrouvés au Palais omnisports de Paris-Bercy, dans la salle principale de plus 10.000 places, trop grande malgré les écrans géants affichant l'image d'Henri Grouès, devenu l'Abbé Pierre. — Thomas Coex AFP

Au pied des marches du Palais omnisports de Paris-Bercy, les Français sont venus hier soir dire adieu à l'abbé Pierre. Un homme « irremplaçable, exceptionnel, respectable ». Malgré le froid, malgré la longue attente, Renée, 82 ans, s'est déplacée pour remercier cette personne « qui a tant donné ». A côté, Sylvain 22 ans, son skate-board sous le bras, salue l'homme de foi « pour tout ce qu'il a fait pour les autres ». Un peu plus loin, Antonio, bénévole à Emmaüs, attend patiemment avec les autres. Et se remémore : « Quand je suis arrivé de Guinée-Bissau en 1998, je vivais dehors. J'ai été accueilli par Emmaüs. Ils m'ont trouvé un logement et grâce à eux j'ai pu commencer des démarches, faire des papiers. Aujourd'hui, je travaille dans un centre psychiatrique. Tout ça, c'est grâce à l'abbé Pierre. Je suis non seulement venu lui dire adieu, mais aussi le remercier pour ce qu'il a fait pour moi. Je suis venu lui dire qu'aujourd'hui j'essaie de rendre aux autres ce qu'il m'a donné. » Catherine et Chantal regrettent « un grand humaniste qui a fait beaucoup plus que n'importe quel ministre ». De nombreuses personnalités étaient également présentes hier, de Simone Veil à Renaud ou Eric Cantona.

Olivier Marino

L'abbé Pierre, fondateur d'Emmaüs, reçoit aujourd'hui un hommage national. Ses funérailles auront lieu à 11 heures à la cathédrale Notre-Dame de Paris. Il sera ensuite inhumé dans l'après-midi à Esteville (Seine-Maritime).