L'insécurité routière concerne aussi les piétons

— 

Trois retraités, deux hommes et une femme, ont été tués par un automobiliste qui roulait à 100 km/h alors qu'ils traversaient une rue sur un passage piéton dans la nuit de mardi à mercredi à Metz-Grigy, a-t-on appris auprès de la police et du Parquet.
Trois retraités, deux hommes et une femme, ont été tués par un automobiliste qui roulait à 100 km/h alors qu'ils traversaient une rue sur un passage piéton dans la nuit de mardi à mercredi à Metz-Grigy, a-t-on appris auprès de la police et du Parquet. — Boris Horvat AFP/Archives

La sécurité routière, c’est aussi protéger les piétons. Une réalité brutalement rappelée ces dernières semaines par plusieurs accidents mortels impliquant des piétons. Un premier à Amiens (Somme) s’était conclu par la mort de deux jeunes femmes et d’un nourrisson, dans un second à Bussy-Saint-Georges (Seine-et-Marne) trois fillettes avaient été fauchées et blessées, dont l'une grièvement.

Le ministère des Transports lance donc ce dimanche le dispositif «Partage de la rue» qui s’articulent autour de trois volets sont prévus : information, contrôle et prévention.

Information
A partir de dimanche, des spots seront diffusés à la télévision mettant en scène l'accident d'un piéton qui aurait pu être évité avec une vitesse moindre. Ces spots avaient déjà été diffusés du 16 au 23 septembre 2006 lors de la Semaine européenne de la Mobilité.

Prévention
En accord avec le ministère de l'Intérieur, «des instructions ont été données aux forces de l'ordre pour veiller à la situation particulière des piétons et des usagers fragiles».

Contrôle
Enfin, les infractions «mettant en danger ces usagers ou les manquements aux règles de conduite susceptibles de les mettre en danger feront l'objet de sanctions appropriées».

En 2005 une personne tuée sur trois et deux personnes blessées sur trois circulaient en agglomération. Au total, 1.739 personnes ont été tuées et 74.190 blessées en agglomération.