Sarkozy «fier» que «la peur ait reculé»

— 

Le Parti socialiste publiera mercredi sur le net un long document à charge sur Nicolas Sarkozy pour expliquer en particulier "tout ce qu'il a dit et n'a pas fait" au cours de sa carrière.
Le Parti socialiste publiera mercredi sur le net un long document à charge sur Nicolas Sarkozy pour expliquer en particulier "tout ce qu'il a dit et n'a pas fait" au cours de sa carrière. — Alain Julien AFP

Délinquance, immigration, police… Le ministre de l'Intérieur a dénoncé en creux le bilan de l'équipe socialiste entre 1997 et 2002. Il a évoqué l'«incurie» de ses prédécesseurs en matière d'immigration, un bilan «désastreux» en termes de sécurité.

Délinquance Nicolas Sarkozy s'est déclaré «fier» que «les Français se sentent davantage en sécurité» et que «la peur dans notre pays ait reculé». Il s’est félicité de la mise en plus de la publication mensuelle des chiffres de la délinquance depuis son arrivée au ministère de l’Intérieur, assurant une certaine «transparence».

Nicolas Sarkozy a déclaré à la presse que la délinquance avait reculé en 2006 de 1,3%, au terme d'une «quatrième année consécutive de baisse», soit une décrue de 9,4% depuis 2002. Le ministre de l'Intérieur a reconnu jeudi que les «atteintes volontaires à l'intégrité physique» restaient «un sujet de préoccupation majeur» ajoutant toutefois que, si elles ont «explosé» entre 1998 et 2002, leur progression avait été contenue depuis cinq ans à + 13,9%.

Violences urbaines
4.394 individus ont été interpellés en 2006, dont 48% de mineurs.

Immigration Il a de nouveau proposé un «ministère de l'Immigration et de l'intégration», soulignant que le nombre d'étrangers en situation irrégulière reconduits vers leurs pays depuis la métropole était de 24.000 en 2006, une augmentation de 140% par rapport à 2002. 35.000 migrants illégaux ont aussi été refoulés à Roissy en 2006. «La fermeté paie», a-t-il martelé: les demandes d’asile territorial ont baissé de 35% en 2006.

«Notre pays n’a pas vocation à être un guichet social universel, a-t-il conclu. Vivre en France, cela doit être un projet fondé sur le travail et pas sur la volonté de bénéficier ces prestations sociales.»
«Un homme qui veut bénéficier du regroupement familial doit respecter la laïcité, disposer d'un logement comparable à celui d'une famille française et gagner suffisamment, hors prestations sociales.» Quand au droit au logement opposable, le ministre a précisé qu'il serait restreint pour les immigrés : il ne concernera que les personnes bénéficiant d'une carte de séjour depuis plus de dix ans.

Fichier national des empreintes génétiques (Fnaeg)
Nicolas Sarkozy a ironisé sur l'état du FNAEG à son arrivée en 2002 : 4.000 génotypes avaient permis la résolution de trois affaires. En 2006, il se félicitait de 5.700 affaires à partir de 400.000 génotypes, permettant de « passer d’une culture de l’aveu à une culture de la preuve ».

Terrorisme Depuis 2002, 1.422 individus ont été interpellés dans le cadre d’affaires de terrorisme, dont 317 en 2006.

Transports Sarkozy rappelle la création d’une police ferroviaire sous son mandat et la « sécurisation » de 200.000 trains et métros.

Violence dans les stades
240 agents sont astreints à la sécurité lors des matchs.

Racisme 825 personnes interpellées en 2006

Insécurité routière 43 % de morts en moins depuis 2002 sur les routes.

Candidature Nicolas Sarkozy a évoqué sa candidature alors qu'il dirige le ministère de l'Intérieur, précisant qu'il pouvait «faire les deux». Il a déclaré qu'il avait «une petite idée de la date de son départ du ministère de l'Intérieur», sans vouloir donner de précision.

Bientôt les réactions sur 20minutes.fr …/…